Astuces pour bien choisir son vin

Pour une occasion spéciale, pour un plat particulier ou tout simplement pour accompagner un repas, le vin s’impose presque comme étant un indispensable. Mais avant de le déguster, il faudra déjà commencer par le choisir. Ce qui est un exercice relativement aisé pour ceux qui en ont l’habitude mais qui est un peu plus compliqué lorsqu’on ne s’y connaît pas. Aussi, pour satisfaire convives et palais, il suffit de se baser sur quelques critères.

L’association

Seul ou avec des invités, à la table d’un restaurant ou chez soi, le choix du vin est déterminant ; surtout parce qu’il s’agira de créer le mariage parfait entre ledit vin et la totalité du repas. L’on pourra alors suivre la très célèbre règle qui veut que l’on accompagne le poisson et la viande blanche avec du vin blanc et la viande rouge avec le vin rouge. Toutefois, pour être plus pointu pour sa sélection, on peut intégrer quelques paramètres de plus pour chaque étape du repas.

Pour patienter ou pour débuter un repas, l’apéritif est incontournable. Il se compose en règle générale de petits amuse-bouches agrémentés de boissons à siroter. Pour cette partie, le vin reste une valeur sure. Mais pas n’importe lequel. Le mieux est de se tourner vers des « variétés » ayant du caractère comme le champagne, le vin vif, et pourquoi pas du vin cava. Pour ce qui est de l’achat, internet reste la solution la plus pratique. Il est par exemple possible de trouver sur epicurioos.com/, des cavas bruts et des sélections parmi les meilleurs cavas espagnols ainsi que des vins rouges, blancs et rosés.

La robe et la bouche

La robe pour « l’aspect » et la « bouche » pour la sensation que le vin apporte sont également des paramètres à prendre en compte pour choisir un vin. D’ailleurs, goûter, sentir et regarder le vin dans un verre sont possibles, avant achat, dans certains restaurants ; aussi, il n’est pas question de s’en priver. Pour reconnaître le bon vin, et donc celui qui offrira le plaisir escompté tout au long du repas, il faudra commencer par le regarder. Pour faire simple, on reconnaîtra le bon vin avec une surface limpide, brillante. Le goût, lui, appartient à tout un chacun. Le plus important est de trouver celui qui ira avec les plats du repas.

L’étiquette

Réflexe anodin mais toutefois utile, que l’on s’y connaisse ou non en vin ; lire l’étiquette est important. On peut y retrouver des informations précieuses. Attention toutefois à ne pas se laisser prendre par les inscriptions pouvant induire en erreur. Le mieux, pour mettre toutes les chances de son côté lors de l’achat, c’est de préférer les crus. Sur les renseignements donnés figurent forcément le millésime ou année de récolte du raisin. En cas de doute ou pour des recommandations, le mieux est de se tourner vers un professionnel. À noter que certaines enseignes en ligne permettent de trouver réponses, détails et conseils rapidement.

Quoi qu’il en soit, le vin idéal est celui qui plaît à celui ou celle qui le goûte. Et comme pour tout, il faudra peut-être en essayer plusieurs pour trouver le bon.