Recettes savoureuses, issues de terroir français

Les produits et plats des terroirs sont de plus en plus plébiscités. Réputés savoureux et de qualité exceptionnelle, ils suscitent un grand intérêt autant auprès des visiteurs du territoire français qu’auprès des résidents de l’Hexagone. Le riche patrimoine culinaire français propose de vraies pépites. Et qui dit gastronomie française, dit vin. D’ailleurs, les livres de recettes typiques de l’Hexagone regorgent de plats exploitant excellemment ce breuvage. On peut par exemple citer, les longués de Montpellier, le coq au vin ou encore la célèbre poire pochée.

Le longué : le parfait biscuit du café

Petite précision avant de se mettre aux fourneaux : pour faire une vraie recette aux saveurs typiques d’une région, il est indispensable de réunir des ingrédients de qualité. Et si possible, avec des denrées de ladite région. Pour des goûts d’exception, il est donc conseillé de se tourner vers des enseignes qui proposent des produits du terroir. Sur internet, il est tout à fait faisable de trouver des épiceries mettant à disposition tout le nécessaire pour une exquise réalisation, à l’instar de Epicurioos.com/. D’ailleurs, il n’y a pas besoin de composants complexes pour un petit encas qui peut accompagner le rituel du café. En effet, les longués de Montpellier ne demandent, pour six personnes, qu’un sachet de levure, un verre d’huile d’olive, un verre de vins rosés espagnols ou français, un verre de sucre en poudre, un verre de farine et, selon les goûts, une cuillère à café (ou non) d’alcool anisé. Une fois les ingrédients en main, mélanger le tout. Puis, former une boule qui sera recouverte d’un film plastique pour être réservée au frais une demi-heure. Il suffira ensuite de prendre, au fur et à mesure, une petite poignée de pâte qu’il faudra rouler dans la main de sorte à former une espèce de tige aux bouts en forme de pointes. La suite consistera à le saupoudrer les tiges obtenues de sucre en poudre. Enfin, disposer les bâtonnets sur une plaque beurrée pour une cuisson au four pendant un quart d’heure à 180°.

Le coq au vin : l’indissociable à la gastronomie française

Le coq au vin, un emblème de la cuisine française, demande environ 2 kg de coq pour 6 personnes qu’il faudra couper en morceaux ; puis mariner dans du poivre, des herbes aromatiques (persil, laurier, thym) et de l’ail. L’idéal serait de laisser le tout reposer une demi-journée avant la cuisson. Après ce temps d’attente, faire dorer 150 grammes de lardons et un demi-kilo d’oignons dans 50 grammes de beurre. Après une belle coloration, retirer le tout et utiliser la matière grasse obtenue pour faire revenir le coq. Après obtention d’une belle couleur dorée, retirer le coq. Il faudra alors réveiller tous les goûts en flambant le même récipient qui a toutefois été débarrassé du gras et où les lardons et les oignons ont été remis. Verser ensuite une bouteille de vin rouge. Le cépage de ce dernier, comme pour les cépages des vins rosés ou pour d’autres types de vin, devra être choisi avec minutie. En quelques mots, ne pas lésiner sur la qualité.

Après 20 minutes, délayer le beurre manié (et farine) avec une petite quantité de sauce et verser la mixture dans la cocotte tout en remuant durant les 5 dernières minutes de cuisson.

La poire pochée : un dessert aux multiples saveurs

Pour 6 personnes, faire bouillir 60 cl de Syrah (ou autre vin rouge) avec 250g de sucre, le jus d’un citron et une pincée de cannelle. Lorsque le liquide est assez chaud, y placer 6 poires pelées pour une durée comprise entre 15 et 20 minutes. Il suffira ensuite de laisser reposer le tout et de dresser.